Juillet - 2021
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
  01 02
03
04
05 06 07 08 09
10
11
12 13 14 15 16
17
18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30
31
 
samedi, 03. juillet 2021
10:30 - Visite guidée d'Enoshima le 3 juil.
Cette sortie est organisée par l'association franco-japonaise de Kamakura. Monsieur Kaba, guide et interprète francophone certifié, vous propose une visite de 2 heures afin de déc...
samedi, 10. juillet 2021
09:00 - Le Running (Course à pied) le 10 juil.
Vous souhaitez faire du sport dans un cadre convivial, vous remettre en forme, découvrir des sites et parc emblématiques de Tokyo, participer à des événements sportifs (courses, tr...
10:24 - Week-End à Kisokomagate le 10 juil.
L’AFJ vous propose, cette année aussi, un week-end au Kisokomagatake dans les Alpes de Chuo à Nagano. Au programme, une randonnée et une nuit en refuge ou tente sur cette montagne ...
15:00 - Tarot de Yokohama le 10 juil.
Soirée jeux de cartes dînatoire, une soirée décontractée sous le signe du jeu et de la bonne humeur. Tarif cotisant : 2,500 yens dîner et boissons inclus. Au YC&AC, gare de Yamate.
samedi, 17. juillet 2021
09:00 - Le Running (Course à pied) le 17 juil.
Vous souhaitez faire du sport dans un cadre convivial, vous remettre en forme, découvrir des sites et parc emblématiques de Tokyo, participer à des événements sportifs (courses, tr...
samedi, 31. juillet 2021
11:29 - Week-End au Lac Chuzenji le 31 juil.
Amis de la nature et du camping, l'AFJ vous propose un week-end nature au pied du lac de Chuzenji de Nikko les 31 Juillet et 1er Aout !

l'AFJ, les activités pour les francophones au Japon

Fête du Beaujolais Nouveau 2007

Compte rendu

Gamay quand tu nous tiens ! L'affiche 2007 fut composée de photos de grappes de Gamay à ses différentes étapes de vie avant de devenir du Beaujolais.

Au-delà du graphisme, un indice. Cette soirée sera basée sur les fondamentaux d'une bonne soirée de l'AFJ : des amis anciens et nouveaux, de bons produits à déguster et la fête.

Nous avons essayé pour le première fois de faire cette soirée le lendemain, le vendredi soir. Tout le monde ayant de multiples invitations pour des soirées Beaujolais nouveau, cela permettait de ne pas avoir à
choisir et de rester plus tard en cette veille de week-end.

Mais l'AFJ avec ses sponsors comme Pernod Ricard n'offrant que de bon produits, nous n'avions pas pensé que certains compatriotes, atteint de mal
de cheveux terrible suite à des soirées qui offrent au plus le plus vil des Bouteilles de Beaujolais les moins fréquentables, n'ont pu remettre ça avec nous. Mais, nous étions quand même 150 personnes.

Quand nos membres et sympathisants se levaient frais comme des gardons samedi après une soirée de beaujolais village qui ne laisse qu’un goût de fruits et de raisins, certains tentaient encore d'oublier leurs soirées du jeudi soir, les pauvres.

Car réparties en 12 AOC : Beaujolais, Beaujolais Villages et 10 Crus (Morgon, Régnié, Moulin à Vent, Côte de Brouilly, Brouilly, Julienas, Saint-Amour, Chenas, Chiroubles et Fleurie), seules les appellations
génériques (les deux premières) peuvent prétendre à une commercialisation en primeur.

Et le beaujolais village choisi par notre président, Bernard Anquetil, fut remarquable.

Même sans couverture ou chauffage, certains ont préféré faire la fête dans les jardins de l'institut, d'autres ne pas trop s'éloigner du buffet et enfin une grande convivialité est née sous la tente qui était
gardée de chaque cote par un tonneau de Beaujolais.

Les administrateurs du comité avaient chacun leur rôle : accueil, caisse, service, réponses aux diverses questions. Le rôle le plus envié fut celui de coller un petit autocollant à toute personne qui s'était enregistrée. Il fallait le coller là, vous vous rappelez juste là, un endroit sous le cou plus en chair ou en muscle suivant les personnes.

Mais nous n'étions pas tous en reste. Que répondre à ces charmantes amatrices de vins qui dès leur arrivée m'ont demandé: “où sont les hommes célibataires pour danser?”. Huumm, lourde responsabilité d'être au comité!

Au petit matin, il fallut penser a regagner nos pénates en attendant novembre 2008.

Texte: Bernard SOUROQUE
Photos: Daphné HAOUR