Décembre - 2021
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
  01
03
04
05
06
07 08
09
10
11
12
13
14
15
16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31  
vendredi, 03. décembre 2021
10:00 - Café Accueil le 3 décembre
L'AFJ propose de vous retrouver à partir de 10h pour passer un moment agréable d'échanges au Sarutahiko Coffee, The Bridge, dans le quartier où traditions et modernité se rencontre...
19:00 - Tarot de Yokohama le 3 déc.
Soirée jeux de cartes dînatoire, une soirée décontractée sous le signe du jeu et de la bonne humeur. Tarif cotisant : 2,500 yens dîner et boissons inclus. Au YC&AC, gare de Yamate.
samedi, 04. décembre 2021
18:30 - Dîner-concert avec Camille Vacherolle
Pour une première tentative de sortie de confinement, nous vous emmenons écouter un dîner-concert du groupe de rock amateur local Camille Vacherolle et les Tracteurs à Diesel. Aprè...
dimanche, 05. décembre 2021
11:11 - KANSAI : Dîner de Noël à l’hôtel Granvia Kyoto
Venez fêter Noël avec le Consul général de France et toute l’équipe de l’Institut français avec ce délicieux repas au Champagne préparé par les cuisiniers de l’hôtel Granvia, situé...
lundi, 06. décembre 2021
09:00 - Sortie vélo le 6 décembre
L'AFJ vous propose une sortie vélo tranquille à l’Est de Tokyo. Ouverte et adaptée à tous les niveaux si vous avez déjà roulé en ville. Passage par trottoirs, voies cyclables et ch...
jeudi, 09. décembre 2021
20:00 - Tarot de Tokyo
L'AFJ organise un tarot mensuel sur Tokyo
vendredi, 10. décembre 2021
10:00 - Visite de quartier : cérémonie du feu le 10 décembre
L'AFJ vous propose une sortie originale, participer à la cérémonie du feu du temple bouddhiste Fukagawa Fudo-do. Ce rituel de purification par le feu "Goma Fuda" dans la très bell...
samedi, 11. décembre 2021
09:16 - Randonnée facile à Mitake
Patrick vous propose, le Samedi 11 Decembre, une randonnée très facile suivie d'un Onsen dans les montagnes de Mitake.
dimanche, 12. décembre 2021
13:30 - Arbre de Noël le 12 décembre
Un moment Magique et Festif ! L'occasion pour les enfants de s'amuser autour d'un bon goûter. Des ateliers de Noël seront organisés ainsi qu'une rencontre inoubliable avec notre...
mardi, 14. décembre 2021
09:30 - Club de lecture le 14 décembre
L'AFJ propose un rendez-vous mensuel (le 3ème mardi du mois) pour échanger autour de livres en français. Chaque participant(e) reçoit le club à tour de rôle.
mercredi, 15. décembre 2021
15:00 - Scéance Cinéma
Séance cinéma pour les enfants, Mercredi 15 décembre après midi, venez passer un moment de détente en famille devant un film tout public et en français.

l'AFJ, les activités pour les francophones au Japon

Compte rendu journée SUMO – 19 janvier 2013 – Vincent Joseph

Comme le veut la coutume, c’est au Kokugikan de Tokyo que les Sumos se retrouvent pour le 1er tournoi de l’année. C’est sous un beau soleil que la communauté française s’est retrouvée à Ryogoku à 13h30, devant l’entrée du stade. Après une brève explication sur le déroulement de la journée aux quelques 30 personne présentes, nous prenons la direction du musée situé dans le stade. On peut notamment y voir des tenues et objets ayant appartenus aux plus illustres athlètes de ce sport. Une frise de clichés permet également de resituer l’ensemble des 70 Yokozunas de l’histoire, rang suprême décerné aux lutteurs sur des critères de performance, mais également d’éthique, de discipline et de dévouement au mode de vie des sumos. Nous n’avons cependant pas beaucoup de temps pour s’attarder dans le musée, car les combats de la catégorie « Juryo » débutent à 14h20. A cette heure là le stade est encore relativement vide, et les spectateurs peuvent donc prendre leur temps pour marcher dans les travées du stade et commander des mets et rafraichissements. La première heure et demi nous offre son lot de combats spectaculaires, avec notamment celui qui vit la victoire en deux fois du lutteur tchèque Takanoyama. Après un premier match pour le moins étriqué, les arbitres se sont en effet réunis au milieu du « dohyou » et ont décidé qu’un second match était nécessaire pour les départager.

A partir de 15h45, les lutteurs de la catégorie reine « makuuchi » pénètrent dans le stade, en étant présenté au public de manière individuelle, par ordre croissant de classement. Deux lutteurs sont cependant exemptés de cette présentation de groupe, les mongols Hakuho et Harumafuji. Et pour cause, les deux Yokozunas, 69ème et 70ème de l’histoire, bénéficie d’une entrée personnalisée, et gratifie tour à tour les spectateurs de leur « dohyouiri », rituel réservé à leur rang et qu’ils sont tenus d’exécuter tous les jours. Les lutteurs de la catégorie reine sont au nombre de 42, et les lutteurs de haut rang sont les derniers à entrer sur le « dohyou ». Au fil des combats, petits et grands apprécient unanimement les oppositions de styles qui s’enchaînent. Il faut savoir que les lutteurs ont des caractéristiques physiques très différentes, le poids des athlètes pouvant aller de 95 kg à plus de 210 kg pour les plus imposants. Les combats les plus courts durent quelques secondes à peine, et les plus longs dépassent rarement la minute. La concentration et la préparation est donc un élément primordial dans la manière d’appréhender un combat. Certains lutteurs utilisent les quelques minutes précédents le combat pour intimider leur adversaire, stimuler leur influx nerveux, et faire abstraction de la pression générée par la foule. Ils jettent également du sel sur le sol afin de le purifier, et frappent le sol à l’aide de leur jambe, afin d’écraser symboliquement les mauvais esprits qui pourraient roder sur le ring.

Les cinq ou six derniers combats opposent des lutteurs de renoms, et le stade est comble alors que la fin de l’après midi s’approche. Les Ozekis (rang directement inférieur à celui de Yokozunas) tous leur levée, à l’exception du japonais Kotoshogiku, qui ne parvient pas à se défaire du coriace Shohozan. L’opposition de style entre le géant bulgare Kotooshu (2,03m) et le massif géorgien Gagamaru (212 kg) tourne à l’avantage du premier nommé, profitant de sa grande stature et de sa vivacité. Viennent ensuite les deux moments forts de l’après-midi, les combats des Yokozunas. Harumafuji est le premier en action, et dans un style très rapide et agressif qui lui est caractéristique, il se défait facilement du brésilien Kaisei. Hakuho éprouve à peine plus de difficultés à s’imposer contre Toyohibiki, au cours d’un combat ou sa puissance supérieure a dicté l’issue du combat. La danse de l’arc, ou « yumitori », destinée à purifier une fois de plus le « dohyou », clôture l’après-midi en mouvements. A mi-tournoi, Harumafuji est égal à son rang et occupe la tête (7 victoires pour 0 défaites), suivi par un groupe de 3 lutteurs avec une défaite, dont son compatriote Hakuho. A l’issue de cette journée, petits et grands sortent de l’arène a priori satisfaits de leur découverte culturelle, et nous vous rendez-vous pour le prochain tournoi organisé au Kokugikan de Ryogoku, en mai prochain. Le seul point noir de la journée est la disparition à l’âge de 72 ans de l’ancien sumo Taiho, considéré comme l’un des meilleurs de tous les temps et détenteur à ce jour du record de victoires en tournoi (32).

Photos du Sumo