Juillet - 2022
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
 
01
02
03
04 05 07 08 09 10
11 12
13
14 15 16 17
18 19 20 21 22
23
24
25 26 27 28 29
30
31
vendredi, 01. juillet 2022
19:29 - Tarot de Yokohama de Juillet
Pour des raisons d'intendance, il faut toujours réserver au moins deux jours avant à l'aide de ce formulaire. Les débutants sont bienvenus et dans ce cas, nous essayons de faire u...
samedi, 02. juillet 2022
13:52 - Randonnée à Hadano eki du 2 Juillet
Patrick vous propose, le Samedi 2 Juillet, une randonnée très facile de moins de 4H avec juste 150m de dénivelé en partant de Hadano eki. Ensuite, après un onsen, ceux qui veulent...
19:34 - Visite guidée de Kamakura du 2 Juillet
Cette sortie est organisée par l'association franco-japonaise de Kamakura. Monsieur Kaba, guide et interprète francophone certifié de la même association, vous propose une visi...
mercredi, 13. juillet 2022
14:43 - Sortie au musée "Crocodiles qui tournent" pour les enfants
L’AFJ propose chaque mois des rencontres pour les parents francophones de jeunes enfants de 0 à 6 ans. « Ne me demandez pas pourquoi tournent ces Crocodiles » … ainsi parle l’ar...
samedi, 23. juillet 2022
17:00 - Week-end nature au lac de Chuzenji
Amis de la nature et du camping, l'AFJ vous propose un week-end nature au pied du lac de Chuzenji de Nikko les 23-24 Juillet ! Deux belles journées près de ce lac à plus de 1200 m...
samedi, 30. juillet 2022
19:52 - visite guidée de Kamakura du 30 juillet
Monsieur Kaba, guide et interprète francophone certifié de la même association, vous propose une visite de trois heures afin de découvrir deux sites touristiques de Kamakura. La ...
dimanche, 31. juillet 2022
19:37 - Visite guidée d'Enoshima du 31 Juillet
Cette sortie est organisée par l'association franco-japonaise de Kamakura. Monsieur Kaba, guide et interprète francophone certifié, vous propose une visite d'une heure cinquante...

l'AFJ, les activités pour les francophones au Japon

Kamakura Inédit du 1er Décembre 2007

ZAZEN à KAMAKURA GOZAN

C’est une journée Zen, dans un cadre de verdure reposant, loin des bruits de la capitale, qui nous attendait, en coopération avec nos amis de la Société Franco-Japonaise de Kamakura. Le mot ”zen” est la romanisation du mot japonais, traduction du chinois chán, lui-même emprunté au sanskrit, et correspond à une forme de bouddhisme mahâyâna qui insiste particulièrement sur la meditation.

Parmis le riche patrimoine culturel et religieux de la ville de Kamakura figurent les “Cinq Montagnes de Kamakura” (鎌倉五山 ), ainsi nommé le réseau monastique local de l’une des principales branches de l’ordre bouddhiste Zen du Japon, la branche Rinzai (臨済宗). Cette hiérarchie monastique sur le modèle chinois, fut instauré par le shogunat de l’ère Muromachi (1336-1573), et ce à fin de pacifier les rivalités internes au pouvoir de l’époque. Ce réseau de monastères gouvernementaux a permis à la branche Rinzai de favoriser le développement d'une part importante de la littérature, de l'art et de la culture que possède le Japon, avec notamment la tendance littéraire néo-confucianiste dite des Cinq Montagnes.

Nous avons commnencé la journée avec une séance d’initiation Zazen (座禅) ou méditation assise  par le bonze du temple Jochi-ji (浄智寺) qui nous a fait l’honneur de nous ouvrir ses portes. Le temple Jochi-ji est le numéro quatre sur la liste des cinq temples Zen de Kamakura.

Plus que l’aspect religieux, l’accent fut mis sur la posture de médidation ainsi que les techniques de concentration et de respiration.

Nous avons ensuite visité le temple Kencho-ji (建長寺), qui est le premier sur la liste. C’est de plus le plus vieux monastère de formation Zen du Japon et le temple principal de la faction Rinzai qui porte son nom et est forte de quelques 500 temples affiliés.

Nous partimes ensuite en promenade à travers les collines boisées avec comme étapes:
- Jardin Zen du temple Zuisen-ji (瑞泉寺), qui fut dans son temps le temple le plus puissant du Kanto, bien que n’ étant pas dans la liste originelle.
- Sanctuaire Kamakuragu (Petite déviation Shintoiste au passage dans ce parcours strictement boudhiste...)
 

 

Compte rendu d'une participante

Dans la tiède douceur d'un soleil bienveillant et baignés dans les couleurs rougissantes de l'automne, nous nous retrouvons à Kita-Kamakura pour une journée Zen.

Notre groupe, composé de petits et de grands, de 4 à 80 ans, se dirige l'esprit léger, vers l'une des "Cinq Montagnes de Kamakura": le temple de Jochi-ji, pour une séance de Zazen.

Nous sommes accompagnés par nos amis de la Société Française de Kamakura, organisateurs de  ce  programme inédit destiné à nous faire découvrir le secret du Zen.

 

Le temple de Jochi-ji, fondé en 1281, est le numéro quatre des cinq temples Zen de Kamakura.

Accueillis par le bonze du temple qui nous ouvre ses portes, nous pénétrons à l'intérieur d'une pièce traditionnelle japonaise : tatamis, vue sur le jardin zen, bien sûr! pour notre séance de Zazen. Cet exercice de méditation assise doit nous apporter sérénité, calme et bien-être...

Le moine nous explique tout d'abord la posture : les jambes doivent être croisées en lotus ou en demi-lotus. Premières difficultés ... la posture "tailleur" est adoptée par plusieurs d'entre nous! Nous devons nous tenir droit, le menton rentré. La main gauche est posée sur celle de droite, les paumes vers le haut, les pouces formant une ligne droite. Le regard doit être posé sur le sol, à un mètre de distance environ sans point précis.

Après nous être bien concentrés sur la posture, et tout en la maintenant, nous pouvons "travailler" la respiration, basée sur deux à trois inspirations par minute, silencieusement, sans forcer...

Nous commençons à nous sentir zen... et à laisser nos pensées passer comme "nuages dans le ciel".

Toutefois, le bonze bouddhiste zen doit veiller à nos postures et à ce que l'on ne s'endorme pas pendant la méditation. Il nous présente alors le kyosaku qui est un bâton de bois utilisé dans la pratique de Zazen. Il est destiné à revitaliser le corps et permet de rester plein de vitalité.

Chacun de nous qui souhaite être revigoré doit incliner la tête et joindre les mains en gassho (paumes jointes) puis présenter ensuite chaque épaule l'une après l'autre.

Un de nos amis japonais invite le moine à l'emploi du kyosaku. Un coup est donné sur chaque épaule. Le claquement sec nous impressionne tous et nous fait redouter l'exercice. Mais, très vite, chacun reprend sa "méditation assise" et beaucoup d'entre nous se portent volontaires afin de profiter de la vertu de ce geste.

Seuls les enfants restés dans le jardin nous observent au loin et semblent interloqués puis amusés de voir ainsi les grands se laisser "taper" avec un bâton!

Après cette pratique bénéfique, la salle se transforme en l'espace de quelques minutes en salle de restauration. De délicieux bentos nous sont servis sur des tables basses où nous prenons position "assise"... Chacun revit et relate les émotions ressenties lors de la séance zazen tout en savourant ce délicieux repas.

Le repas s'achève et nous allons nous relaxer dans le jardin zen, admirer les couleurs chatoyantes des érables, les statues de pierre...

En ces lieux, repose Tatsuhiko Shibusawa. Ecrivain francophile et francophone, il était connu en particulier pour ses influences littéraires françaises un peu particulières (André Breton, Jean Cocteau...) qui lui ont créés nombre de désagréments.

Forts de notre "zen attitude", nous nous dirigeons vers le temple zen Kenchô-ji, construit en 1253 et aussi l'un des plus anciens du Japon. Nous admirons la grande porte San-Mon puis le Bonsho : la cloche fondue en 1255. Derrière, nous allons flâner et admirer son beau jardin zen avec son étang...

Nous quittons ensuite ce bel endroit, calmes, sereins et partons vers les collines boisées de Kamakura. Les enfants s'amusent, les plus grands bavardent... Le ciel est d'un bleu magnifique.

Nous sommes "zen"!

 

La journée devient plus "sportive". Les enfants nous étonnent par leur vitalité. Nous profitons de beaux points de vue sur la mer, sur Yokohama...

Après une pause goûter bien méritée, nous redescendons à travers bois et ruisseaux des belles collines de Kamakura et déjà, le soleil décline dans les sous-bois, la fraîcheur s'installe...

Nous rejoignons Kamakura et sa rue piétonne touristique avec le coucher du soleil.

C'est ainsi que nous nous quittons tous, bienheureux et "zen" après cette magnifique journée!


Texte : Nathalie DELEVILLE
Photo : Daphné HAOUR


Album Photos de Kamakura 2007